"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES DU MOMENT //

[journalier]

journalier 05 05 15 / le 4 mai au Cent

mardi 5 mai 2015, par Christine Jeanney



- hier soir, des mots de Maryse Hache, des mots tout autour de Maryse Hache, et des visages amis, beaucoup, peut-être cent au Cent, c’est bien possible
- j’ai vu le battement rythmique du pied de Christophe Grossi, la voix tempo, les pétales de rose invincibles, les quinze cartes d’Anne Savelli, le bruissement fleuri et le sac qui porte bonheur, la silhouette penchée douceur sur de la nacre d’Isabelle Butterlin-Parienté, le tilleul grand grand grand, Thierry Lefèvre au centre le dessinant haut, les mains d’André Rougier et ses yeux à la fin (mais il n’y a pas de fin), les feuilles de Florence Trocmé soulevées, reposées, pulsations à facettes subtiles, le visage de Laurent Grisel, les mots à l’intérieur prenant leur place entièrement juste, soyons-en dignes, le tissage en amont des pères et des mères et puis le mot ripailles
- et ma bêtise cruchonne de ne pas avoir pensé à faire des photos, j’en vole deux sur twitter (l’une volée à Guillaume Vissac et l’autre à Dominique Hasselmann je crois ?), deux du Cent, presque deux cent donc (l’arithmétique-tic exponentielle-ciel)




.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.