"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[journal du rat]

16-04-2011 l’homme à tête de bois

samedi 3 novembre 2012, par Christine Jeanney

jour _ ai salué une forme songeuse, un homme replié, les doigts devant les yeux il pense, ai attendu qu’il lève la tête pour savoir quel chagrin : le sens de la vie, la tristesse du monde ? (ou simplement un mal de bu comme dit Léon le rat de lyon)

nuit _ attendu trop longtemps, il fait nuit, rien ne bouge, mais certitude que l’homme boule a ouvert les yeux dans le noir ; la nuit transforme les visages, déplace les joues et les mâchoires, distend les fronts, prolonge les bras, les pattes et les épaules, la nuit commence, l’homme se déplie dans la mer noire et nous nageons

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.