"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

FRICHE

TENTATIVES PONCTUELLES //

[journal du rat]

20-04-2011 notes

samedi 3 novembre 2012, par Christine Jeanney

jour _ entendez-vous dans les campagnes mugir ces féroces soufflets ? c’est une bête qui chante quand elle respire, on entend mieux sa peine allongé sur son ventre, quand on l’écoute elle se calme, comme nous soulagée

nuit _ ai rêvé d’escaliers de marches de déploiement, ai sauté sur des touches pour atteindre la rive, clé de sol, puis sur une pause, ma queue en croche s’est tordue, prisonnier de la partition - ou pratition ? - et c’est le silence au réveil, un trait plat posé sur une ligne

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.