"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

PUBLICATIONS / REPÉRAGES / CONTACT

textes /traduction / en collaboration avec

1-textes

Hopper ou "la seconde échappée"

lundi 26 octobre 2015, par Christine Jeanney


Les très jeunes éditions QazaQ font paraître aujourd’hui
HOPPER ou "la seconde échappée"

avec des textes centrés sur 21 tableaux de Hopper.

La reproduction de ces toiles (non libres de droits) n’étant pas possible avant 2037 [1] des liens internes vous emmèneront vers les sites/Musées où ces toiles sont exposées.

Et n’hésitez pas à visiter les steppes accueillantes de cet éditeur où j’ai trouvé des voisines et des voisins [2] plus que fréquentables !

Grand merci à Jan Doets pour son invitation, sa gentillesse, sa précision (et quelle énergie !)


extrait

Une bulle de savon s’élève, elle retombe.
On la suit des yeux avec l’idée de tendre un doigt, un bâton, une baguette, ou encore ce cercle de couleur, rouge, vert, muni d’un manche bouchon, deux billes à l’intérieur dérident les yeux du clown quand c’est l’été, un jeu d’enfant. La bulle n’a pas encore été touchée mais le geste déjà amorcé, inévitable, la suite logique c’est l’attraper.
Ce moment précis, juste avant que la bulle n’éclate, ne dure qu’une seconde, je ne sais pas si quelqu’un a pensé à lui donner un nom, je l’appelle la seconde échappée.
Des milliers de secondes communes sont maintenant derrière elle, file indienne, ont façonné des murs, formé de villes, des bâtiments, ont coupé et coiffé des cheveux, choisi des vêtements, non pas en vue de cette seconde précise – car celle-ci, l’échappée fait un écart – mais des suivantes. Des milliers de secondes vers l’ensuite : ensuite une voiture viendra se garer dans l’allée ou au bout de la rue, le téléphone sonnera ensuite. Ensuite des discussions, des sourires, ouvrir la fenêtre, monter les escaliers, des larmes, rentrer, les secondes dociles vont continuer leur entassement, ensuite, certaines plus importantes que d’autres, comme l’ultime ou la toute première, c’est la grande histoire qui nous échappe et son brassage massif, qu’est-ce qu’on y peut.



[1(Damned ! nous n’aurons qu’un an pour intégrer les photos de ces 21 tableaux dans l’epub avant que la météore RN35 ne percute la Terre, il ne faudra pas traîner) (en même temps, avec tous ces chiffres, je n’ai pas compris quelle était la taille de l’objet percutant) (les dinosaures, en d’autres temps, non plus me direz-vous)

[2(voisins et voisines qui sont visibles sur ce bandeau défilant)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.