"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

FRICHE

TENTATIVES PONCTUELLES //

[journal du rat]

28-04-2011 segnale di chiamata

samedi 3 novembre 2012, par Christine Jeanney

jour _ pronto ? des voix se sont perdues dans l’appareil, elles se donnent des nouvelles, se disent bien arrivées ou en attente où déçues de ne pas être au rendez-vous, quand un passant prend le combiné elles se taisent, puis reprennent leur chorale de monologues dès qu’il s’éloigne, que moi pour les entendre murmurer, exaspérées, plaintives, que les rats à savoir le faire ? m’étonne pas qu’elles se plaignent

nuit _ vi, dis, de, monage, cheté, ppliqué, pière, illerie, vous syllabes, sans moi n’êtes pas grand chose (nuit de fanfaronnade, quand mener la ramène qu’il peut être autonome, vive aussi, décidément bien décevant de jouer au préfixe quand on ne peut pas dormir)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.