"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES DU MOMENT //

[journalier]

journalier 15 04 16 / les passeurs, les passages

vendredi 15 avril 2016, par Christine Jeanney



- photos non-faites et films non-filmés :1-avec l’endroit où le fleuve se jette dans la mer vu de haut, l’estuaire tourmenté de lignes, mousses et frontières, arabesques et dentelles cognant de grands aplats sombres et des éclats, et tout, le ciel comme l’eau, est bleu et gris, d’une teinte métallique, moucheté de gouttes de pluie sur la vitre, un paysage d’icebergs, de vieille banquise qui soupirerait encore un peu et grincerait encore un peu avant de disparaître / 2-avec dans la nuit des rangs de voitures calcinées, repliées, amputées, détruites, les aboiements des chiens, la lumière qui s’allume automatiquement quand on s’approche, la clarté soudaine manque de nous faire oublier les nuages blancs sur le ciel noir de l’usine derrière la grille, une route y mène, des phares éclairent la boue / 3-avec les lumières rouges, les camions au repos, inhabités, puis le rond-point géant qui ne finit pas, on ralentit et c’est comme si la statue d’Eisenhower pivotait sur elle même, concentrée, questionnante, sérieuse, en peine, noir sur fond noir

- la joie, la vie toujours vivante, existante :

- les passeurs, les passages, les images (et quand elles sont internes ça pourrait être un verbe, on pourrait dire "j’image")


.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.