Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/christintc/www/config/ecran_securite.php on line 283
Todolistes au lycée Chartier avec Martine, Johan, Katrine, Ingvild (élèves de (...) - tentatives

"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

EN COURS

[atelier d’écriture]

Todolistes au lycée Chartier avec Martine, Johan, Katrine, Ingvild (élèves de Seconde)

lundi 30 mai 2016, par Christine Jeanney



Aujourd’hui, 23 mai, j’ai pu présenter mon travail à deux classes de
Seconde du Lycée Chartier de Bayeux,
et en particulier les Todolistes  : 365 textes écrits sous contrainte, au rythme d’un par jour pendant un an.

(il s’agissait, devant une photo imposée par le hasard, d’écrire un texte sous forme de 4 occurrences)

J’ai lu quelques unes de ces Todolistes
(et ainsi pu revoir les noms et les photos de généreux donateurs-trices d’images comme Anne Savelli, Dominique Hasselman, Pierre Chantelois, Brigitte Célérier, Florence Trocmé, Lucien Suel, Sylvie Tissot, etc.) (ça faisait chaud au cœur :-))


volume 1 et volume 2

(→ j’ajoute que les deux tomes des Todolistes sont disponibles chez Publienet. au prix démoniaque de 5,99€ chacun,

ce qui entre dans la rubrique
"POUR ME SOUTENIR !")



(j’ai tenté de donner aux élèves des pistes d’écriture spatiales (devant la photo /en se plaçant comme le photographe / dans la photo /comme si on était soi-même photographié / ou présent mais hors cadre) ou temporelles (dans le passé de souvenirs / le futur d’un monde futuriste ou fantasmagorique / ou pris dans la chronologie de ce qui s’est passé avant que la photo soit prise, ou après)
langagières (en incluant des idées même absurdes, ce qui passe par la têtes, paroles de chanson, vers poétiques, mots étrangers) en mélangeant ces pistes au sein d’un même texte, et/ou en en inventant de nouvelles)

Ensuite chacun a reçu une photo (récupérée sur un site d’images libres de droits).
Et chacun s’est mis à écrire.

Voilà quelques contributions, dont certaines appartiennent à des élèves norvégiens, lituaniens, espagnols scolarisés cette année en France (ce qui me fait admirer d’autant plus leur participation !)






-Je lance l’appât dans l’eau froide des montagnes. Il n’y a aucun bruit. Tout est silencieux.
- Après trente minutes, je vois un mouvement dans l’eau. Le poisson n’a pas beaucoup de forces, donc il n’est pas grand. Mais je sens un sentiment de fierté quand même.
- Je commence à remonter le poisson. Il est hors de l’eau. Il essaie de respirer.
- Je prends le poisson dans mes mains. Il est tout écailleux. Je prends une photo obligatoire, après je le laisse vivre sa vie dans l’eau.

Martine Magnussen




- Je dois chercher l’amour à l’école et la paix à l’église. Bien sûr ma fille la paix a ramené son amie la pâquerette.
- Je dois aller chez le fleuriste acheter un bouquet pour l’enterrement de la guerre.
- Je dois penser à inviter Jimmy sans oublier madame Joplins pour ma Woodstock party. Saw.
- Je dois changer mes pneus et refaire mes tatouages, j’espère me marier avec l’éternité.
.

Johan Douchin



-Danger ! Faire for å bli spiddet* !
- Adorons le ciel !
- Je suis un des plusieurs. Si vous venez nous voir, vous n’allez jamais retourner dans labyrinthe
- Ici, le royaume des abeilles !
(*« être empalé » en norvégien)

(*« être empalé » en norvégien)

Katrine Håvie




-Un ours polaire marchait dans les rues de la Norvège.
- Il ne mourra jamais.
- Les ours polaires ont conquis le monde. Vive les ours polaires !
- Les ours polaires voulaient arrêter la pollution pour sauver le pôle Nord. Ils ont mangé tous les humains.

Ingvild Kvalsvik

... à suivre ...


.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.