Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/christintc/www/config/ecran_securite.php on line 283
Todolistes au lycée Chartier avec Berkano, Lionel, DC, Nathan, Hélène (élèves (...) - tentatives

"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

EN COURS

[atelier d’écriture]

Todolistes au lycée Chartier avec Berkano, Lionel, DC, Nathan, Hélène (élèves de Seconde)

lundi 30 mai 2016, par Christine Jeanney



( pour la présentation de la séance lire cet article)
écritures de Todolistes à partir de ces deux tomes
 :



volume 1 et volume 2

(→ disponibles chez Publienet. au prix démoniaque de 5,99€ chacun,

ce qui entre dans la rubrique
"POUR ME SOUTENIR !")







- La vie est une grande partie d’échec avec ses victoires et ses échecs, chevalier noir en haut de sa tour scrute l’horizon, surveille ses ennemis.
- En noir et blanc, bataille morose d’une tentative de percer tel l’encre sur le papier et pour réussir, il faut bien réfléchir.
- Rêver de finir sa course, le cheval blanc en face de la tour voudrait s’évader et courir dans les prés verdoyants plutôt que d’avancer sur les pavés.
- Cette bataille finit toujours bien mais tout dépend de quel côté on est ; échec et mat.

Berkano




- Ce métier souvent pratiqué dans les climats chauds, souvent salissant et demandant concentration.
- Pour fabriquer souvent des pots et donnant souvent de magnifiques créations.
- Les mains marquées par ce mouvement continu.
- Un savoir faire salissant et difficile dans la glaise.

Lionel Leboulanger



- je rebondis, je rebondis, ça fait mal,
- et je rebondis encore et encore et ça fait toujours mal,
- jusqu’à ce qu’un gamin me lance, puis je tombe et rebondis vers l’infini,
- je suis voué à ne jamais m’arrêter, c’est ça ma vocation de ballon)

D C




- Gaspard, Léopard camouflé par l’arrière-plan.
- Ce paysage magnifique qui rend ses taches anodines.
- Son visage nous fait face et nous terrifie.
- Ce contraste entre sa tête et le reste nous hérisse le poil.

Nathan Fouché




- Je suis dans la forêt et j’entends un bruit qui fait peur. Je me cache derrière un arbre et je le tiens. Fortement, pour ne pas le perdre.
- Je remarque une autre personne qui se cache derrière l’arbre derrière moi.
- On commence par parler un petit peu, toujours en tenant les arbres.
- Et comme cette conversation est belle. Le bruit qui nous a fait peur, nous a fait proches des arbres. Proches de la nature.

Hélène Fjortoft

... à suivre ...


.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.