"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[journal du rat]

11-05-2011 ainsi font font

samedi 3 novembre 2012, par Christine Jeanney

jour _ ai trouvé dans un coin deux choses sans importance, fragiles, qu’on a manipulé parfois sans ménagement, sans usage concret, inutiles (me semble que malgré tout, des larmes tomberaient jusqu’au sol si elles étaient jetées)

nuit _ nous traînons des sacs invisibles remplis de babioles entassées, les sacs grossissent, grossissent mais nous ne les lâchons jamais, quand nous dormons c’est la tête posée contre ; parfois, par transparence, on voit les sacs des autres, ce qu’ils ont mis à l’intérieur, nos frères voûtés dessous, on rêve qu’on se déleste un peu ensemble

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.