"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES DU MOMENT //

[journalier]

journalier 04 07 18 / remplacer

mercredi 4 juillet 2018, par Christine Jeanney



- en pleine préparation de L’e dans l’o, une idée idiote me vient
j’ai sous les yeux une anthologie poétique destinée au grand public, parue la première fois vers 1976
(volume racheté car je me souviens de l’avoir eu adolescente, puis il s’était perdu)
la table des matières ne recense que des noms d’hommes, seulement trois femmes au milieu de presque quatre-vingts poètes, dont certains sont cités plusieurs fois
- mon idée idiote est de remplacer tous les prénoms typiquement masculins par des prénoms féminins
je coupe, je remplace, je me fais rire toute seule du résultat (un peu cocasse)
- et puis je réalise que ce qui est drôle ici, ce qui déclenche un sourire, c’est que "ça n’est pas normal", pas normal ces prénoms de femmes ici
- c’est un des carcans du cerveau de considérer comme normal ce qui est une construction, forcément orientée (il me semble que même en 1976 on pouvait trouver plus de trois femmes poètes)
- ce qui me fait penser à Une chambre à soi, quand VW se demande quel destin aurait eu la sœur de Shakespeare
- bien envie de continuer à remplacer,
dans des manuels scolaires, revues, compte-rendus politiques, économiques, remplacer tous ces prénoms d’hommes par des prénoms de femmes
(une sorte de démonstration par l’absurde de la fabrication de leur rareté, voix clandestines)



.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.