"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

en ce moment

[journalier]

journalier 15 01 19 - le lac

mardi 15 janvier 2019, par C Jeanney



- un homme embrasse son pendentif / il porte un casque / son regard est terni, irrigué de peur et lointain, comme si ses yeux étaient déjà passés de l’autre côté
- des ateliers de confection s’effondrent
- au Japon il y a danger de mort par surmenage / Karoshi, c’est le nom japonais pour mort-par-épuisement-au-travail / on dort n’importe où, sur n’importe quel support de planches ou de métal / assis, couché, n’importe comment, n’importe quel banc, peu importe le sol, ça fera l’affaire / ailleurs, on utilise le sang de jument en gestation pour produire une hormone qui accélère l’élevage des porcs / on les insémine, on les fait avorter, on recommence, on les vide de leur sang, le vivant est aussi un contenant / un cheval se vide, un cochon se remplit / ça ressemble à un jeu pour enfant
- la légende dit que le malin dévissa les attaches du char et que lorsque le char de la nuit survola le lac il se disloqua, mais les boulons sont restés, épinglés dans le ciel, et forment la Grande Ourse
- "De tout mon cœur je goûte ces pêches, / Je les touche et je les sens. Qui parle ? [...] / Qui parle ? Mais ce doit être ce moi, / L’animal, le Russe, l’exilé [...] / Je ne savais pas / Que tant de férocités pouvaient séparer / L’un de l’autre, comme font les pêches." (Wallace Stevens)
- "Bien que j’aie écrit distinctement mon nom à l’hôtel, bien qu’ils m’aient déjà écrit de leur côté en mettant le nom exact, c’est pourtant Joseph K. qui est écrit au tableau d’en bas. Dois-je les éclairer ou me laisser éclairer par eux ?" (28 janvier 1922, Journal de Franz Kafka, traduction de Marthe Robert)
- attention, c’est l’homme qui a fait le bazar là-dedans, dit le forestier
- quelqu’un empile des galets près d’une cascade pour rendre hommage à l’eau qui est partout
- vu d’en bas, vu du ciel, le kaléidoscope n’a pas de bords


.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.