"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

MAINTENANT

[tentatives du moment]

[journalier]

journalier 20 01 19 - exercice

dimanche 20 janvier 2019, par C Jeanney



- « On appelait cette île perdue en forme de têtard l’Île aux chevaux, car les chevaux y étaient de tous les usages : tirer les charrues, transporter les marchandises et les gens ; les chevaux avançaient, fouettés par les voyageurs, éperonnés par des bottes de militaires, et lorsqu’on leur fixait un plumet sur la tête, ils tournoyaient, agiles, sur des pistes de cirque ; on avait sanglé sur leur dos des selles richement ornées pour accueillir les fesses nobles, pendant que le simple cuir soutenait le cul du paysan — ou bien une couverture rayée (ou parfois rien) ; "cheval" était synonyme de bête à tout faire : animal domestique, animal de boucherie, bête d’agrément qu’on brosse, trophée à exhiber, compagnon qu’on cajole, bouc émissaire qu’on frappe, et jusque dans les fables, omniprésent, on l’inventait, crinière dansante, altier, pensif ou ricanant. »
- remplacez dans le texte ci-dessus le mot "cheval" par le mot "mot" en respectant les marques du pluriel / vous avez six minutes
- on pourrait croire les mots cavaliers taillables & corvéables, tandis que les mots sauvages des steppes déboulent


.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.