"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

MAINTENANT

[tentatives du moment]

[journalier]

journalier 24 01 19 - ici même et le chevalier

jeudi 24 janvier 2019, par C Jeanney



- les jours sont les jours
(ça n’a l’air de rien ce constat, mais quand même)
- ce matin, c’est la sortie effective d’Ici Même En Cryptées, la BNF le prouve de visu à cet endroit précis et maintenant.
- ce matin, c’est entendre à la radio que carlosgone "a démissionné", se demander ce que cette formulation (auxiliaire avoir + participe passé démissionné) contient comme violence, penser à Monique Pinçon-Charlot (sociologue, directrice de recherche au CNRS) lorsqu’elle explique qu’arrivé à un certain niveau on ne se fait pas virer, on démissionne, penser aussi au vocabulaire, "faute", "faute grave", "abus de biens sociaux", "fraude fiscale", penser à ce fait divers d’il y a quelques mois ("une caissière du supermarché Match à Lille, subit une procédure de licenciement pour s’être servie au rayon boulangerie à la fermeture du magasin. Le préjudice est estimé à une quinzaine d’euros, et si la direction parle de vol, l’employée dit que les produits étaient destinés à être jetés. Contrôlée à la sortie magasin, le verdict est sans appel : un licenciement pour faute grave"), se demander si carlosgone a détourné une quinzaine d’euros de biens sociaux qui de toute façon allaient partir à la poubelle, et que submergé cette nuit par cette forme de contrition que seuls les paladins éprouvent, il tomba en repentance, choisissant de démissionner (très beau ce sentiment) (le mot "indemnités" je l’efface, ainsi que le chiffre qui l’accompagne, je suis pas assez robuste psychologiquement)
- se demander aussi quels auxiliaires et participes passés je vais noter ce jour en attrapant une suite a six minutes (est-ce qu’il y aura de la chevalerie à l’intérieur ?) (Il s’imagina que rien ne serait plus beau pour lui, plus utile pour sa patrie, que de ressusciter la chevalerie errante en allant lui-même à cheval, armé comme les paladins, cherchant les aventures, redressant les torts, réparant les injustices.)



.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

  • Démission peu secrète... mais retraite matelassée, actions à engranger et moteur turbo vers d’autres paradis (loin de la bombe atomique tokyoïte)...

    Carlosgone with the wind and the flouze, Renault débarrassé d’un clou dans le pneu (le successeur vient de chez Michelin), et quelque 45 000 employés virés sous son empire du soleil couchant.

    Carlosgone devrait se reconvertir dans l’aviation avec un duplex donnant sur les pistes enneigées de Davos. :-)

  • j’étais justement en train de mettre la dernière main au "sur le bureau #41 Carlos G.2" à paraître demain pendant le week-end (le blog déconne, et ovh n’est pas responsable...) - ce ne sont que des images - il est vrai que la "démission" de CG. lui a été achetée (la chose de bercy qui était tout en courbettes devant CG. du temps de sa superbe a déclaré à Davos qu’il fallait "une gouvernance" à la boite) (ce ministre est un joyeux drille et tu sais ? il a écrit un livre - c’est pas beau ça ? - on lui a ciré les pompes dans le poste la semaine dernière... c’était un matin sur france wtf.cu) (tu n’es pas sans savoir que le brave petit baron amaigri a touché comme salaire et primes l’année dernière sept millions et quart je pense) (des euros) (combien de fois 15 euros je ne sais pas, mais j’ai calculé 500 fois le smic) - peut-être mais en tous les cas, je suis drôlement content que ton livre sorte aujourd’hui, c’est une vraie bonne nouvelle, ça... Bravo, bravo, bravissimo !!!

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.