"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

en ce moment

[journalier]

journalier 29 01 19 - hubble bubble

mardi 29 janvier 2019, par C Jeanney



- ce matin
les frênes souffrent et sont abattus
le fleuve darling est recouvert de poissons morts
je suis incapable de dire ce qui va se passer dit quelqu’un
parce que les choses bougent en permanence
dans l’encor nuit une porte en bois sculptée
en forme d’arbre de vie
et à ses pieds
le lampadaire allume une ombre humaine
dansante au bord de la gouttière fred a
grandes lignes renforcées lieux repérés dit quelqu’un,
respect des droits souffrance en charge de la protection
le fait qu’on marche sur la tête
remettre les choses à plat dit quelqu’un
l’idée de prendre tout ce qu’on a pu écrire
le mettre à plat
tissu incomplet imparfait provisoire
défragmenter // puis reconstruire
rien ne se créé tout se transforme anaxagore
voix haute voix basse voix mitigée bobby
o à tous les étages
oh défait oh admiratif oh d’attention
traversent toutes ces histoires
la photo récupère
la lumière perdue
et
éclaircit les zones obscures

hubble bubble
inconcevable ! dit vizzini dans princess bride
(dont l’auteur assure qu’il reprend le roman d’un auteur
qui n’existe pas)
alerte alerte
mortifères dit quelqu’un
vitifères ? Du latin vitifer, composé de vitis (« vigne ») et de fero (« porter »)
porter
Porter un sac de blé, un ballot de livres. — Le cheval qui le portait. — Ce vaisseau porte cinq cents hommes d’équipage et des vivres pour six mois. Il porte patiemment sa disgrâce.
grâce Du latin gratia (« remerciement, reconnaissance »).
(c’était donc ça)



.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.