"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

en ce moment

[journalier]

journalier 18 05 19 - vive le sport

samedi 18 mai 2019, par C Jeanney



- je vois passer une info, c’est une activité dans un lycée : "défi-lecture"
"défi" - challenge - compétition - duel -
(provocation menace altercation ?)
- défier : "Provoquer à une lutte, au duel
 [1]
- ah mais je fais preuve d’une mauvaise foi débordante avec ma fixette sur le mot "défi", c’est bien moi ça, ce n’est qu’un mot, "défi", avec deux syllabes minuscules, ça désigne sans doute (un peu maladroitement peut-être) un moment d’appropriation chaleureux, un temps fort de partage sincère et nutritif intellectuellement destiné à ouvrir l’esprit d’un jeune public
- "défi-lecture : Les élèves étaient répartis autour de six plateaux où s’affrontaient deux équipes"
oui, j’ai bien fait de ne pas juger trop vite, "plateau", "affronter", "équipe", un lexique qui tourne résolument le dos au catch
- ça recouvre très certainement une réalité très différente (d’appropriation chaleureuse et nutritive intellectuellement etc) (mais oui, "équipe", affronter", ce ne sont que des mots, et il faut bien le rappeler, particulièrement en lecture, les mots c’est ce qu’on utilise le moins)
- je-roumègue, ce n’est pas que le côté guerrier de la lecture devrait être remplacé par des rubans sur des cous de chatons car on peut dire que, d’une certaine façon, lire c’est combattre, mais combattre ce n’est pas s’entre-déchirer, c’est le partage d’un bien commun
(j’ajoute que si lire est un championnat de fléchettes, qu’on nous distribue directement avec les livres des chapeaux munis de pailles et de réservoirs à limonade)

(ci-dessous deux accroches visuelles : défi-lecture musclé + temps de lecture partagée)



.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)


[1"Le comte de Ravenstein, sans indiquer les motifs de sa déclaration, défiait le prince Adolphe partout où il pourrait le rencontrer, soit seul à seul, soit vingt contre vingt, soit armée contre armée" […]. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.