"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[cellulose]

fatigue

vendredi 13 juillet 2012, par Christine Jeanney

Fatigue : cyprès pleureur (chamaecyparis nootkatensis, ou ‘pendula’) - cela retombe même si s’élève - la volonté des bras étourdissement - effacée la trainée de gouache qu’on laisse baver, tranchant de la main maladresse - ou le portrait de gertrude stein (quand on ne sent pas sa force dans les yeux) – arrondi enroulement - replis au creux du centre pour éviter tant de paquets de terre grumeleuse - paquets de fatigue terre collante, marronnasse, pas assez souple pour l’argile, ni assez dure (pour devenir quoi ? petits joyaux séchés qu’on entrechoque peut-être) – envasement - racorni - sec et sans bruit, une feuille sèche, fossilisée, une mort d’automne - photo qui se recourbe, lorsqu’on la met debout ne peut se tenir droite – fatigue : je suis photo concave au brillant tacheté, bords mangés et comme de la résine collée sur le visage

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.