"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[cellulose]

contact

dimanche 15 juillet 2012, par Christine Jeanney

Contact : une langue de caméléon et son enrouli-dérouli – une languelancée coup d’’œil, touche la température et le degré d’assentiment, l’autre est-il, l’autre est-elle, accessible, capable de se laisser poser la main, prendre, et l’épaule s’appuyer ? – une languelancer de mots, touche l’onde des cercles à résonances, et est-ce que tu, et est-ce que nous, comprenons la même vibration le long du même fil, les cerceaux ricochets s’estompent, qu’est-ce que tu vois ? – une languelancée de sens joue à touche-lumière, les volets rabattus derrière le rideau vert et les bruits alentour - du touchélangue les bruits se prennent, ronronnements doux claquements métal moteurs répétitifs, vont crescendo decrescendo leurs vagues – un contactlangue depuis toujours, ce que les tout petits explorent, portent à la bouche – et du caméléon pour la couleur texture du monde répercutée en soi à l’identique, mais de sa propre peau nuance, son goût de sel

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.