"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

FRICHE

TENTATIVES PONCTUELLES //

[cellulose]

aparté

mardi 17 juillet 2012, par Christine Jeanney

(cellulose, petite chanson à fredonner, cellulose grelot, secoué d’enfance, cellulose qui, dans chaque pousse du troène, dans l’élastique des cellules, dans le blanc doux de mes mouchoirs toujours coincés dans la poche gauche, dans la salade composée et le barrage contre le froid, cellulose collée au scotch de mes cartons déballés arrachés, rayonne dissoute en fils de soie - se glissent & s’électrisent dès que se froissent -, structure coton pâte à papier, cellulose à humer nez contre, celluloïd des joues poupons qui sentaient l’huile de vison, cellulose au grain du tissu fauteuil et le papier du mur pilon, s’asseoir, s’isoler-cellulose, à creux d’elle, et pianoter dessus comme sur une machine à écrire)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.