"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[cellulose]

rancune

jeudi 19 juillet 2012, par Christine Jeanney

Rancune : joint au fond de la douche, blancheur tachée, tache restée, on peut s’en émouvoir elle reste - pliure tenace - prendre les portes fuite enfilade, porte de douche, porte de salle de bain, porte d’entrée, dehors, mais le joint reste - tachée la rancune, tatouée la rancune - gratter frotter, cela démange, puis peu à peu l’indifférence la recouvre - pellicule calcaire - et on peut s’assoir au salon et disserter tranquille sur l’aigreur de nous face à un joint de douche, car nous prenons de la distance, oh le beau monologue falsifié

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.