Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/christintc/www/config/ecran_securite.php on line 283
Lotus seven - tentatives

"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

PUBLICATIONS / REPÉRAGES / CONTACT

textes /traduction / en collaboration avec

1-textes

Lotus seven

lundi 6 août 2012, par Christine Jeanney





Je ne sais pas d’où viennent les contraintes d’écriture qu’on se pose parfois, quelles qu’elles soient, apparentes ou masquées, mais (en tout cas pour ma part) il me semble qu’une fois qu’elles apparaissent et si elles font sens, on peut toujours frotter gratter avec le dos de l’éponge, elles restent, sûrement qu’au fond elles sont utiles.

Lotus Seven, c’est un projet à la structure très raide : des titres que je prends à un autre (Patrick McGoohan) et une forme calquée sur une ligne temporelle (un mot par seconde, des épisodes de quarante-huit minutes, un générique de deux paragraphes de soixante mots puisque long de deux minutes seulement, j’ai minuté, visionné, calculé, compté et décompté, taillé aussi).

Ça peut sembler bien compliqué.

C’est comme cette tresse que je fais entre Le Prisonnier et un après-midi de février 1968, bien compliqué ce mélange entre mes souvenirs d’enfance et une série télévisée devenue culte. Ce n’est pourtant pas "expérience", ni jeu qui se voudrait hors du commun, ni "invention" ludique, formelle.

C’est compliqué et simple tout autant : rendre un moment précis (pour moi) n’est pas possible sans le délimiter, et certains souvenirs ne peuvent pas se manipuler sans gants (les maniques pour sortir le plat brûlant du four).

Alors cette forme très précise et presque trop rigide, j’en avais besoin pour m’aider, toucher les bords, ne pas se perdre, et avoir pied à l’intérieur, évoluer sous tension, poussée, libre, bien plus libre avec elle que sans elle.

Merci à François Bon sans qui (et la suite de la phrase est trop longue et trop large pour être enfermée sur ce blog) et à Roxane Lecomte, l’incroyable habilleuse de Lotus Seven.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.