"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[photofiction#]

photofiction #22

jeudi 22 novembre 2012, par Christine Jeanney

le soir la gare et le trajet retour, revenir /partir quelle différence ?

("désincarné", de sa bouche rouge elle avait dit
"désincarné",
pourquoi cela sonnait comme une insulte,
c’était seulement méconnaissance en y réfléchissant,
et pourquoi la méconnaissance me giflait-elle, sec, main leste, frappe,
me méconnaître c’est comme me mordre j’ai pensé
mais ne pas me connaître c’est me laisser en paix,
m’ignorer mieux que s’adresser à moi comme à une autre,
m’ignorer c’est me laisser vivre
me méconnaître c’est nier que je suis qui je suis)

le soir, à l’aller au retour et dans les tremblements lumière c’était moi

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.