"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

FRICHE

AUTRES TENTATIVES //

[à l’intime (et roumégations)]

#roumégation #interne #écrire #numérique

vendredi 25 janvier 2013, par Christine Jeanney


et je repense à une discussion sur le numérique, l’écriture & l’auteur numérique
c’est quand même un peu fort de café
ces mises en perspectives de l’outil numérique et ces définitions
bien sûr que l’outil influence l’écrit (forcément, ce serait comme constater que le sel ne sale pas le plat qu’on saupoudre avec lui), mais une fois ce constat fait

donne-moi un défibrillateur à particules de kouerz b27, et je ne saurais même pas comment ça s’ouvre (tu vois comme l’outil m’influence) et donne à ma voisine mon matériel et mes outils, pas sûre qu’elle écrira, et si elle le faisait, pas sûre qu’elle le ferait comme moi (encore heureux d’ailleurs, et ouf, qu’au moins ma voix reste ma voix)

l’outil et l’écrit comme deux jambes sur lesquelles avancer, comme toujours (les écrivains d’il y a 20, 30, 40, 1700 ans faisaient-ils autrement)

et puis je vois/lis, le numérique doit être ceci, le numérique doit être cela, définissons ses caractéristiques au numérique (comme quoi il devrait être en liens, en mouvements, animations, etc.)
oui, si il veut, mais pas d’obligations. surtout pas. non, pas d’exclusivement
justement, s’il y a un lieu où l’ouverture doit être là au maximum, enfin franchement

et puis aussi, un truc à ne pas oublier - note à moi-même, catégorie intime -roumégation - pendant qu’on théorise on ne fait pas
on peut théoriser demain ou juste après, ou à rebours, mais pas théoriser pendant
on peut théoriser bilan, ou replacement, ou détermination de voie, mais pas en même temps qu’on dessine
quand la théorie prend la place du faire, on devient scientifique (ce n’est pas une insulte, juste un constat)
(> science, classements, cases, concepts, structures, dossiers, alinéas, plans, articulations, petit a grand b et notes de bas de page)

tu mets un scientifique devant un cheval au galop (même un cheval qui trotte, même un qui marche, un cheval en action disons), il décortiquera le placement de ses jambes en images arrêtées et puis numérotées, coupes transversales et tout le tintouin, s’il marche l’amble, le rythme des sabots, binaire tertiaire, est-ce que je sais
quand il aura fini, que ce sera tout beau tout propre sa théorie, son essai sur la marche du cheval, ou sa thèse du galop, sa mise en perspective de l’influence du sabot sur le mode de déplacement du quadrupède et en quoi la crinière entre en ligne de compte (c’est un exemple), le cheval sera loin, parti

(ne pas oublier que disséquer la nage ne se fait pas dans l’eau, sinon le risque de couler augmente)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.