"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TRADUCTIONS

Les Vagues, de Virginia Woolf (journal de traduction en cours)

journal de bord des Vagues -13 [ temps suspendu d’une vague avant qu’une autre vague arrive]

samedi 23 février 2013, par Christine Jeanney

.

(journal de bord de la traduction de The Waves de V Woolf)

.

.

une amie me parle (sans savoir que je suis dans une phase de grand questionnement à ce sujet) de Virginia Woolf et "de la manière avec laquelle elle travaillait : temps partagé en tranches : le matin la fiction, l’après midi la critique et le soir le journal".

ce saucissonnage
- hop, l’image des saucissonnets apparaît -
est une base,
il s’agit de découper en tranches ce qui ne fait qu’un tout, ou les facettes multiples d’un tout, mais sans volonté de morceler, au contraire

comme si cette attention portée au contrôle de ces temps parallèles leur permettait de vivre plus facilement en simultanéité

(car si l’une des facettes disparaissait, faute de temps, c’est le tout qui serait moins tout, finalement)

mais je n’ai pas la même Pièce à soi (ni la même Pièce à soi) que Virginia, et je dois composer avec d’autres réponses temporelles que les siennes, et pour cela, il faut s’asseoir un peu et réfléchir, profiter du temps suspendu d’une vague avant qu’une autre vague arrive, en somme

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.