"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[saugrenettes]

saugrenette tanguée (4)

dimanche 10 mars 2013, par Christine Jeanney

ainsi je vois au milieu du carrefour deux voitures, arrêtées en quinconce, vitres baissées, les conducteurs se parlent chaleureusement, ils s’apprécient, ils tourneraient, au ralenti, délicatement, musique, ce serait une valse, d’autres voitures arriveraient, d’abord surprises, puis enthousiastes, certaines à coffres-crinolines (un hommage au Guépard), toutes tangueraient ; et toutes s’écarteraient pour admirer une longue américaine très sombre se saisissant d’une limousine pour entamer un langoureux tango ! (c’est toujours langoureux un tango, c’est comme la goutte de sueur qui perle) (elle peut couler, à la rigueur, pour donner dans le simple, l’abordable, mais dès qu’un peu de tenue est requise, la goutte perle, obligatoire) (sinon, on la met au rebut, évaporée de force) (et le tango non langoureux se désintègre, c’est bien normal) (chaque société connait ses règles) (une civilisation évoluée passe par la langueur des danses sud-américaines et le perlage de gouttes) (mais je digresse) (et regardant ma montre, je constate que je suis en retard, donc je klaxonne, allez les pépés, on avance)
(manque la photo)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.