"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[saugrenettes]

saugrenette d’eau de pierre (28)

mercredi 3 avril 2013, par Christine Jeanney

ainsi les rues de ma ville se sont creusées d’une rigole de bitume rapiécé (il semble, d’après rumeur locale que ce soit là que passe la fibre optique ?) ; je surveille du coin de l’œil, en conduisant, ce tuyau plat et cheminant, un peu rose au milieu du gris, un peu gris au milieu du noir ; il me suit ou il me précède, parfois il change de direction et je ne sais pas où il va ; vers quels virages ? quelles traversées fera ce ver accroché sous l’asphalte (un ver géant et silencieux qui se nomme sûrement Fibroptik), une sorte de Loch Ness Goudron ; peut-être qu’il cherche, allant de rus ruisseaux en rues et rivières nationales et fleuves autoroutiers, à rejoindre quelle mer, une mer toute dure, de satin sombre, mer macadam, la mer des grands naufrages et des soleils couchants rouillés, la mer ultime ; il cherche, il tourne et il se perd ; ma compassion, car il se cogne la tête aux ponts
(manque la photo)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.