"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[petits dialogues bouchés]

où ça

samedi 4 mai 2013, par Christine Jeanney

*

*


« – Tu as vu ?
– Quoi ?
– Lui.
– Où ça ?
– Là-haut.
– Ah oui, lui, là ?
– Oui, lui. Tout là-haut
– Ah, c’est fou !
– Oui, à cette hauteur ! Complètement fou. Quel courage.
– Mais qu’est-ce qu’il fait ?
– Rien.
– Oh, tiens, on dirait qu’il bouge, là.
– Non, non, c’est une illusion d’optique. Ça m’arrive tout le temps. À force de le fixer, on croit le voir bouger, mais non.
– Et ça fait combien de temps que ça dure ?
– Je ne sais pas. Je ne suis arrivé que ce matin. Il paraît qu’il était déjà là hier. Ou avant-hier, je ne sais pas.
– Et tous ces gens ? Qu’est-ce qu’ils attendent ?
– Je ne sais pas. Peut-être qu’il tombe...
– Mais... c’est abject !
– Oui, c’est terrible, hein.
– Oh, que c’est odieux ! Que c’est laid ! Ignoble ! Et comme l’humanité est écœurante vue d’ici.
– C’est drôle ce que tu dis. Il paraît qu’il a dit exactement la même chose avant de monter... Tu restes un peu ?
– Oui, pourquoi pas.
– J’ai des dragées au sucre. (il lui en offre) Tu sais ce que je crois ? En observant les autres, on en apprend toujours beaucoup. Et pas seulement sur les autres, mais aussi sur soi-même.
– OH !
– Quoi ? Il tombe ?
– Non, (il montre sa bouche) y a de la liqueur là-dedans. »

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.