"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[petits dialogues bouchés]

ou l’inverse

dimanche 5 mai 2013, par Christine Jeanney

*

*


« – C’est beau. Mais qu’est-ce que c’est plat.
– Comment ça, "plat" ?
– Eh bien, c’est plat. Ça reste. Ça ne monte pas. Pas d’envolée. Ça stagne, quoi.
– Mais le beau ? Vous ne pouvez pas enlever le beau. Le beau, en soi, suffit à transgresser le plat.
– Ah, vous trouvez ?
– Parfaitement. Le plat, les plats et les aplats, valorisent le beau, c’est prouvé.
– Mmm... On a quand même du mal à cerner les limites.
– Les limites ?
– Entre le beau et le plat. Parce que le plat aussi, d’une certaine manière, est beau.
– C’est vrai.
– Beau et plat en même temps.
– Ou l’inverse.
– C’est juste.
– C’est le concept.
– J’aime parler avec vous. C’est toujours un enrichissement.
– Merci.
– Et vous l’avez-vu celui-là ?
– Ah, oui, celui-là. Qu’en pensez-vous ?
– Laid. Mais très escarpé.
– Comment ça, "laid" ? »

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.