"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[petits dialogues bouchés]

tout coince

mardi 7 mai 2013, par Christine Jeanney

*

*


« – Il ne veut plus sortir de chez lui. Il dit que tout coince.
– Et qu’est-ce qui coince, selon lui ?
– Tout. Les choses. Il dit que les choses coincent. Que quand un côté se décoince, l’autre côté se coince à son tour.
– Mmm... Emmenez-le faire une petite promenade ! La Nature...
– Ça l’ennuie. Il dit que les arbres sont coincés dans le sol. Que les plantes sont coincées dans des pots.
– Ah... et l’art ? Visiter un musée...?
– Il râle, à cause des tableaux, coincés dans des cadres.
– ... la musique ?
– Il dit qu’on l’enferme dans les salles de concert.
– Ben, dites-donc. Pas commode, hein... Et la gastronomie ? Les plaisirs du palais, un bon restaurant, un grand vin, une belle côte d’agneau rissolée aux...
– Tss tss, pas la peine : il parle de cadavres de bêtes cuites et coincées dans des marmites. Et des odeurs prisonnières des narines, aussi...
– Vous m’inquiétez mon vieux. Il ne serait pas en train de nous faire une petite déprime ? Je connais un praticien qui...
– Pour lui les docteurs sont tous...
– Je le vois venir : coincés dans leurs cabinets ?
– Non, tous des charlatans.
– Dommage. Hé hé, "Coincés aux cabinets"...
– Vous riez : mais pour lui, le rire confine l’homme dans la dérision. Et c’est une attitude stérile et dérisoire.
– Ah. Alors là... »

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.