"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[petits dialogues bouchés]

lamentable

samedi 11 mai 2013, par Christine Jeanney

*

*


« – Mais quand donc allez-vous cesser ce petit manège ? C’est exaspérant !
– ...
– Vous pensez que je ne comprends rien à rien, hein ? C’est ça ?
– ... ?
– Mais je vous vois venir, vous savez, avec toutes vos insinuations perfides.
– Pardon ?
– C’est clair ! Clair comme de l’eau de roche. On ne me la fait pas à moi. Vos aphorismes, l’air de rien, vos petites piques incessantes.
– Ça par exemple !
– Osez prétendre le contraire !
– mais je vous promets que...
– Et votre remarque sur l’eau, hein ? L’eau fade ou je ne sais quoi ! J’ai bien compris, allez !
– ... je vous assure que...
– C’est ça, et vous n’avez rien dit sur le jambon peut-être ? Le découpage en tranches ? Comme si je ne comprenais rien à rien, tiens !
– ...
– Et même votre façon de parler, vos grimaces, vos mimiques ridicules ! C’est lamentable. Voilà ce que vous êtes : lamentable !... Ah ! Il s’en va. Il l’a bien cherché, tiens. Sale type... le genre de bonhommes qui vous insultent la main sur le cœur... C’est comme hier, l’autre abruti. Quand je pense qu’il a osé me traiter de paranoïaque ! Moi ! »

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.