"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[petits dialogues bouchés]

irrémédiablement

lundi 13 mai 2013, par Christine Jeanney

*

*


« – Ah, je suis bien seul, vous savez.
– Ah...
– Bien seul. Le monde coule. Il s’effiloche, par tous les bouts.
– Vous trouvez ?
– Rien à sauver.
– Ah ?
– Rien.
– Ah.
– Pas une seule idée qui soit valable.
– Ah.
– Ils se fourvoient, tous.
– Ah ?
– Ils ont beau s’échiner, avec leurs grandes phrases et leurs ronds de fumée pour tenter de faire illusion, tous dans le mur.
– Ah.
– Mais moi, je suis lucide.
– ...
– Lucide et seul. Irrémédiablement.
– Je comprends.
– Isolé.
– Oui.
– Une trop grande lucidité est une malédiction. Mais c’est ainsi. Ma croix, mon fardeau.
– Pourtant je suis là, moi. Avec vous.
– Vraiment ? Je vous écoute. Compromissions. Enthousiasme béat. Vous ne valez pas mieux que tous ces crétins.
– Mais c’est odieux ce que vous me dites !
il s’en va, furieux
– Pas trop tôt. Encore un peu et je n’étais plus moi-même. »

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.