"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES DE LIEUX //

lieu // la chapelle de Ronchamp (journal du Théodolite)

#Théodolite #Chapelle #déséquilibre

mardi 14 mai 2013, par Christine Jeanney

(début du projet Théodolite
visible ici
et )


Il y a du vent et les pétales de cerisier comme de la pluie qui tombe. Et la vague impression que le temps est devenu sourd, qu’il est une masse nuageuse, touffue, que ce qui en dépasse éclaire brièvement, éclair vif, et s’accapare le reste. Le reste, ce qui reste, doit être soulevé de terre sans aide.
À R, la Chapelle aspire, prend tout la place. Sans volonté d’écrasement, sans détermination. En s’approchant d’elle, on ne comprend plus pourquoi on se méfiait, elle a cette sérénité qui vide la rancœur, comme un ballon de baudruche se dégonfle. Si l’on n’y prend pas garde, on sera venu à R, puis reparti de R, en n’ayant vu que son gros ventre tiède et bénéfique.


Le reste, ce qui reste, est grisaille, même porté en plein soleil. C’est ici, ce pourrait être ailleurs.
On pourrait s’écarter de R de quelques kilomètres sans penser qu’on s’éloigne, tant les choses se ressemblent. Maisons et routes, et les mêmes bâches du même bleu, soulevées de vent, posées et ficelées sur les tas de bois à protéger. Les mêmes passants, des chiens des chats aventureux ou éborgnés. Les petits panneaux dispersés, noms de lieux-dits, publicités, pancartes À vendre. Ici, ailleurs, le bitume et les plantes grimpantes. On rage un peu que la Chapelle, même invisible, soit encore remarquable. On voudrait les ornières, les semblants de parkings, les jardins enfermés, démonstratifs. Qu’ils disent plus haut, plus fort, ce qui fait R.


Mais c’est le paradoxe, sans la Chapelle et sa blancheur qui pointe hors du nuage, on ne verrait rien. Le plus haut montre le plus bas. La Chapelle dit le pénitent, l’homme de la mine, à ceux qui veulent bien l’écouter.
(les autres prennent des bus, sont Canadiens et Japonais, Américains, écoutent les murs, les sensations, admirent, et quittent la Chapelle, classent leurs photos, la mieux cadrée ou la moins sombre, pendant que R défile sans qu’on lui laisse seulement ouvrir la bouche)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.