"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[la série de l’été 2013]

Sur l’île, le moral est au plus bas...

mercredi 31 juillet 2013, par Christine Jeanney

le (vrai) synopsis : "Alors que certains marins commencent à douter sérieusement de la structure de commandement en place, le capitaine Chaplin décide de donner le choix à son équipage, malgré les réticences de Sam : partir ou rester à bord du bateau. Sur l’île, le moral est au plus bas. Alors qu’un marin se fait surprendre en train de tirer sur Marcus, le traître se défend en prétendant avoir obéi à un ordre. "

générique - l’œil du capitaine Chaplin rivé sur le périscope nous interpelle, avant de se transformer en œil de cachalot qui remonte à la surface (allusion à Moby Dick), puis c’est l’immensité des profondeurs sur lesquelles le bateau flotte comme une coquille de noix (allusion à Robinson Crusoé), et la caméra se tourne vers les membres de l’équipage, tous unis sur le pont, côte à côte et soudés (allusion à Brassens, Au rendez-vous des bons copains / Y’avait pas souvent de lapins / allusion au lapin de Pâques - allusion à l’île de Pâques et au Moaï, dont le profil de pierre rappelle le visage du capitaine Chaplin, aussi prégnant que celui de son homonyme dans le Dictateur, ce qui nous ramène à la condition humaine, à ses combats incontournables faits de luttes pour conquérir la liberté et viser l’émancipation de l’homme - on ne peut ignorer ici l’empreinte des Révoltés du Bounty, bien qu’il n’y soit fait qu’une très discrète allusion - l’allusion faite à cette allusion étant par ailleurs totalement indirecte) - musique épique

l’épisode est très court.

_Je suis réticent, dit Sam (oubliant qu’il est d’abord et avant tout marin)
cette réplique a été fiévreusement commentée au sein de l’équipe scénaristique, les uns proposant de remplacer "Je suis réticent" par "Je suis marin", les autres d’étoffer l’affirmation avec "Je suis un marin réticent", suggestion à laquelle se sont opposés les représentants de la Marine nationale, toujours attentifs à l’image exemplaire de nos courageuses forces navales

sur l’île, le moral est au plus bas, c’est-à-dire plus bas que le niveau de la mer, ce qui crée une cuvette géologique assez remarquable, large et se remplissant d’eau douce par temps pluvieux - l’équipage établit son campement sur ses rives et donne sa démission au capitaine (les représentants de la Marine nationale quittent la pièce pour marquer leur désapprobation : les scénaristes devront comparaître devant un tribunal militaire si l’épisode 5 ne montre pas l’armée aquatique sous un meilleur jour)

Marcus est un traître (on apprendra dans l’épisode 5 que Marcus a drogué l’eau potable de la cuvette géologique de l’île, et que les marins ont déserté sous l’emprise de puissants psychotropes : les représentants de la Marine nationale reviennent sur leur décision de convoquer les scénaristes devant une Cour martiale (le soulagement est palpable) (mais personne n’y touche))

générique de fin avec le visage de Sam en arrière-plan, parfois contemplatif, réticent ou maritime, selon l’éclairage et le degré d’ouverture de ses paupières - ensuite, une publicité pour du poisson pané, ce qui donne à réfléchir

.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.