"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[la vie avec Planck]

alors il prend une armée de lui-mêmes et il...

dimanche 1er septembre 2013, par Christine Jeanney

alors
il prend une armée de lui-mêmes
forme un mur de lui-mêmes pour se protéger

tous ces lui-mêmes - soupire Planck
et la constance, c’est encore pire :
l’énergie infinie, quelle catastrophe

mieux vaut de l’énergie par salves

_Planck pose une équation avec un E superbe
une majuscule de E
altière, élégante, immobile
ses trois bras de danseur irréel dévoilent des ondes uniques et dispersées

l’armée des lui-mêmes tombe
d’un bloc


.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.