"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[la vie avec Planck]

— Planck, j’ai peur...

dimanche 29 septembre 2013, par Christine Jeanney


— Planck, j’ai peur
dis-je en l’apostrophant

— de ?

— de ce grand élastique,
le rayon de Schwarzschild on l’appelle

(je note qu’une fois traduit ça donne l’enseigne noire
brr...
mais Planck le sait déjà, sans besoin de sous-titres)

— et donc ?

(il est très insouciant, il faut que je développe)

— c’est comme le point de non retour ultime
une fois le rayon de Schwarzschild atteint
l’élastique pète et c’est trou noir
...TROU NOIR !

— mmh

— c’est tout l’effet que ça te fait ?

(c’est démoralisant ce manque d’empathie
je poursuis)

— et si je te disais
que, peut-être,
nous vivons dans
un
gigantesque
TROU NOIR
selon J-Pierre Luminet
regarde un peu ici ...
 [1]

— tiens !

(il soulève un sourcil)

— ah, en même temps...

— en même temps quoi ?

— ça explique tout

— tout quoi ?

—mais... tout, tout simplement, dit Planck


.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)


[1Merci à Julien Boutonnier, @BoutonnierJ de m’avoir indiqué le lien vers la fête aura lieu hier !

Messages

  • si nous vivons dans un gigantesque trou noir Planck pourquoi les orages dedans ?

  • @ cjeanney : Jean-Pierre Luminet est évidemment le mieux placé pour étudier ce type de phénomène.

  • (j’abonde au commentaire de mon ami Chasse-Clou - enfin on ne le nomme plus ainsi) de sorte que la théorie du grand boum (je traduis de mémoire) (car j’en ai, il m’en reste) serait invalidée- ce qui ne m’étonnerait qu’à moitié, elle ne m’a jamais plue cette théorie-là, avec sa soupe etc...) (depuis ma très tendre enfance - qui le fut, ce n’est pas qu’effet de style ou stéréotypie à la Planck- ou le temps que je me connais -car Planck, avec le temps, a quelques affaires en cours ne l’oublions pas- voilà donc un moment que je déteste, j’abhorre, j’exècre et j’agonis la soupe (je ne vais pas me faire que des amis, avec ce détail de ma biographie) - ceci expliquant peut-être cela ? je vais de ce pas (incertain) (qui pourrait être sûr de quoi que ce soit, de nos jours sinon de la rouerie ignoble de certains dont j’ai vaguement vu, au billet précédent, qu’il y avait foison ?) consulter Planck à ce sujet...)

  • les orages, la rouerie, Luminet et la soupe, je pense que l’ensemble forme un tout cohérent, non ?
    (ou alors je suis plus abîmée que je ne pensais ) (mais vous êtes là, c’est rassurant) (j’aime siffloter dans le noir :-))

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.