"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

AUTRES TENTATIVES //

[directions]

ici [16-8]

samedi 16 août 2014, par Christine Jeanney

sous le même ciel, mais il ne faut pas y penser car c’est trop rude, mais il faut y penser pour dénoncer, ne pas y penser car la peur, et la peine incommensurable, y penser pour que ça s’arrête, sous le même ciel, il faudra bien écrire sur ça, ce qui se passe sous le même ciel, ce qui s’égorge sans voix audible, il y avait cette pensée enfant que rien ne serait jamais grave, les bons seraient récompensés, que les méchants les diaboliques paieraient toujours, quoiqu’il arrive - exaction et égorgements, des oradours à chaque seconde, ici et là sous le même ciel, bouchons-nous les oreilles dit quelqu’un et les actualités triées, la météo, le chassé-croisé vacancier, ils n’ont pas de visage, pas de mains, on les tue un peu plus je crois de ne pas savoir comment les dire, les mots hiérarchisés (ebola boko haram abattu vol suspecté mesures humanitaires menaces et intimidations résolutions embargo martyrs) pourtant là, sous le même ciel







.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.