"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[Hachèmes]

Hachème de la ralentie

jeudi 4 septembre 2014, par Christine Jeanney

- au rythme d’un par jour -
- tous les hachèmes ici
-

Le pouls du monde
il bat dans larbrapapillon
et dans chaque papillon il bat fièrement,
bat dans l’aile qui frappe l’autre, applaudissements

dans le rideau aux pliures immobiles, festons, roulis tissé mais chut

il bat dans l’ancolie
(qui, chacun le sait, est
fleur de mélancolie radieuse)

il bat dans la bouche les joues, salive à souffler, langue à comptine, bruits de gorge grelots siffle

quelqu’un dit pam, écoute, quelqu’un dit avant j’aimais bien, quelqu’un fait traverser les enfants muni d’un écriteau rond, quelqu’un scotche, ça fait vvzzzimmm quand il déroule, quelqu’un laisse pousser des plantes sauvages sous le compteur à gaz, quelqu’un attend des nouvelles de quelqu’un, un autre dit quand on n’a pas de tête il faut des jambes

le pouls bat comme une cloche, tuba, trompettes, même lorsqu’on adoucit la voix, même murmuré le pouls bat

le chat de Maryse est assis au milieu du trottoir,
roux, il a un peu maigri, c’est le chagrin
le chagrin s’assoie et enroule sa queue sous lui
pour observer la ralentie
est-ce qu’elle durera ?
jusqu’à ?

.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.