"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[Hachèmes]

Hachème zoologique

lundi 15 septembre 2014, par Christine Jeanney

- au rythme d’un par jour -
- tous les hachèmes ici
-

Varpes : surtout visibles dans les rues,
et leur teinte noire tranche sur le gris du sol,
s’ils sont dans un pré c’est plus gai.
Leur cri aigu est
gargouillant
- une soprano qui avalerait de l’eau pendant qu’elle vocalise.
Volent très peu.
Certains même pas du tout.
Pendant la mue, en attendant que les plumes repoussent,
leur corps rose se roule en boule, et ils s’endorment
n’importe où.
On pense voir des cerveaux éparpillés. Ou bien
de grosses crevettes rondes endormies.
On les chasse du bout du pied
résolument, sans prendre de gants
- on remarque vite qu’écrasé, le Varpe laisse des traces
indélébiles. Le bitume a horreur de ça.
Les hommes se mettent à quatre pattes et frottent.

photo issue de ce site

.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.