"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[Hachèmes]

Hachème des craquements

jeudi 18 septembre 2014, par Christine Jeanney

- au rythme d’un par jour -
- tous les hachèmes ici
-

ça vient d’une
lézarde elle frise et soulève des écailles de
plâtre les craquements s’interrompent quand on les fixe du
regard mais pas toujours le soir l’obscur mouche le bruit le
dérobe mais même feutrés ils sont là ils résistent à
l’eau chaude j’ai essayé et plus d’une fois s’introduisent en fil à la
pointe du coude on plie le bras pour s’en débarrasser alors ils
suivent une ligne imaginaire entre soi et un
pic à glace ils rongent ils s’étendent comme des main vibrato sur des
touches le piano répercute ça fuse sous la couche supérieure de la
terre voilà pourquoi les édifices s’effondrent mais pas
seulement il y a les passants aussi d’abord ils
louvoient ils tanguent saisissent une direction
futile une porte de sortie n’importe laquelle mais éviter
ne sert à rien et leur cheval ils ont tous un
cheval chacun le sien qui tangue à côté d’eux un
cheval surchargé
oh ce bruit de sabots indéfinissable des chevaux déséquilibrés partout

.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.