Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/christintc/www/config/ecran_securite.php on line 283
la maison[s]témoin - tentatives

"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

EXPLORATIONS TEXTUELLES

EN COURS

[projets]

la maison[s]témoin

dimanche 17 janvier 2016, par Christine Jeanney



détails du BAIL de la maison[s]témoin :

article 1-la maison[s]témoin est un lieu collectif, un lieu d’habitation collectif et d’explorations collectives, que tous les participants, avec leur singularité, peuvent investir
article 2-les pièces de la maison[s]témoin sont modulables au gré des allées et venues des locataires/futur(e)s acquéreurs/reuses
article 3-les allées et venues, une fois que l’on est devenu locataire-acquéreur/reuse de la maison[s]témoin, sont libres
article 3bis-la maison[s]témoin est imperméable : on peut vivre dans ses combles pendant des semaines, des mois, en silence complet, ceci étant un droit indivisible, tout comme on a le droit de descendre à l’étage et parler, la maison[s]témoin n’est pas rentable, ni efficace
article 3ter-la maison[s]témoin est perméable, car tout est dans tout, et l’inverse aussi a contrario, autant que la porosité
article 4-chaque locataire-acquéreur/reuse s’engage à rester silencieux et/ou s’engage à s’emparer à sa manière d’une pièce /d’un élément / d’un aménagement de la maison[s]témoin d’une façon qu’il trouvera adéquate
article 4bis-au commencement, cette maison[s]témoin est un lieu impersonnel qui s’affiche parfois en revues Femm’daujourd’hui & Homm’dedemain (...)
article 4ter-(...) et abris d’autobus, et spams, et dépliants publicitaires pliés et enfoncés de force dans les boîtes aux lettres marquées pub non merci, alors quoi ?
article 5-la maison[s]témoin est meublée, meublée à l’avance, mais comment, meublée à l’avance #hypothèse1 pour nous plaire (ce qui n’est pas sans sens) (et meublée par qui ?) et meublée à l’avance #hypothèse2 par l’intérieur de notre crâne (historico-socologico-sentimentalementico non neutre) et qu’est-ce qu’on fait de ça ?
article 6-il y est question de pressions, de normes apparentes, quelles têtes ont ces vies qu’on voudrait atteindre, séduire, peut-on se retrouver dans les tables basses, les cheminées ouvertes, les couvertures faussées de faux livres en carton ?
article 7-il y est question de débits de pressions, de normes non-apparentes, qu’est-ce qu’on osera demander à cette maison bonus, qu’on osera lui faire dire ou faire, selon celui ou celle qu’on a été, ou celui ou celle qu’on voudrait être (et la suite)
article 8-qu’est-ce que c’est d’habiter le lieu de la maison[s]témoin en l’écrivant ?
article 9-qu’est-ce qui se passe dans cet espace disponible, quels reculs ou quels positionnements face aux injonctions publicitaires, actualitaires, esthétiquaires, pensétitaires, quelles images voulons-nous voir apparaître ou disparaître des facsimilés de TV grand écran, quelles vues par les fenêtres, et quoi dans les placards ?
article 10-et qui sont ceux/celles que les locataires-acquéreurs/reuses de la maison[s]témoin voient arriver, quels visiteurs venus prendre quelles marques pour quels emménagements ?
article 11-qui empêche le/la locataire-acquéreur/reuse de la maison[s]témoin d’être poético-descriptif-sensoriel-engagé-résistant-inventif-historico-sensible-avec écarts spacio-temporels maybe ? personne
article 12-qu’est-ce qu’on met derrière nos murs, qu’est-ce qu’on veut voir, qu’on veut cacher (l’idée aussi d’une ville fantôme tout autour ou d’une campagne fantôme qui pourrait être là)
article 13-parce que la maison[s]témoin est un lieu impersonnel, en lévitation dans un espace impersonnel, alors qu’est-ce qui se passe quand on l’arrime au sol pour prendre le mot "témoin" au pied de la lettre (c’est quelque chose de réaliser qu’il y a TÉMOIN dans la maison[s]témoin) (en plus de MAISON) (je ne crie pas, je mets l’accent sur)
article 14-témoin de ce qui se passe, s’entend, autour, dehors, ce qui traverse les murs des normes rassurantes construites pour plaire au plus grand nombre ? et tout ce qui est sobrement évité, muselé, oublié, planqué, ignoré ?
article 15-comment on remplit tout ça, légendes, clichés, folies, enfermements, cris en prise avec le réel...?
article 16-et qui est-on en entrant dans la maison[s]témoin, client, promoteur, locataire, passant, ouvrier, et quoi encore, et quoi encore
article 17-et lorsque quelqu’un écrit dans la maison[s]témoin, qu’est-ce que ça fait bouger de toute la structure ? un habitat collectif à écrire seul, et comment ça le change lui, et nous change nous d’y entrer ? est-ce que ça changera aussi les mots, les cutups, les haïkus, les sonnets, les vidéos, les sons, les collages, les photos, les petites annonces, les fictions, les essais et les digressions ?
article 18-qui veut les clés de la maison[s]témoin peut les demander à la concierge qui est dans l’escalier avec la locatairacquéreuse Christine Jeanney
article 19-liste actuelle des locataires-acquéreurs actifs de la maison[s]témoin avec les liens vers leurs entrées, cuisines, celliers, chambres, salons, etc. : Anne Savelli, Brigitte Célérier, Christophe Grossi, Christine Simon, Dominique Hasselmann, Elizabeth Legros-Chapuis, Emmanuel Delabranche, Florence Trocmé, Jean-Yves Fick, Joachim Séné, Martine Sonnet, Piero Cohen Hadria, Philippe Aigrain, Pierre Ménard, Thierry Beinstingel, Tristan Mat



.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)