"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES DU MOMENT //

[journalier]

journalier 24 05 16 / demie lune, billes et corps étranger

mardi 24 mai 2016, par Christine Jeanney



- reçu un livre commandé (cette joie) pour le projet-sans-nom, l’écriture qui s’emballe ensuite
- chercher la forme
- c’est comme une sorte de pâte (de 92 645 caractères me dit la boîte de dialogue statistiques) (et de 18 221 mots) qui avancerait (sortie d’un tube comme du dentifrice ?) et je dois inventer le contenant, ce qui taillera, séparera en formats autonomes, ou ce qui s’enroulera en demie lune, en vaguelettes, en volcans
- penser à des structures sonores, longilignes, bourdon soutenu longtemps de La Monte Young, et puis tomber sur la machine à billes, comme elle se lance (c’est besogneux), comme elle s’arrête (c’est trébuchant), comme elle est activée (c’est virtuose)
- hier en parlant d’OULIPO, expliquer un peu maladroitement qu’il s’agit d’envisager la langue comme assemblage de rouages, leviers, vis et boulons, un peu comme la machine à billes (et au milieu de toutes, il y a une bille noire comme un mouton, c’est peut-être elle qu’on cherche, qu’on veut suivre des yeux dans son parcours complexe, et deviner sur quoi elle tombe et comment elle résonne)
- et ça fait résonner cette autre idée de Jacques Roubaud lue au flotoir et commentée par Florence Trocmé :

"Cette idée : « La poésie anticipe sur les changements dans la langue (le temps de la poésie est aussi un futur antérieur), les annonce, éventuellement participe à leur émergence. » (Remarque 1154). Il fait ce constat en analysant les raisons de la difficulté de la poésie extrême-contemporaine. Ce qu’elle dit et comme elle le dit n’a encore aucune présence dans la mémoire du lecteur. Il doit accueillir quelque chose qui est une sorte de corps étranger".


(2000 billes argentées et le "corps étranger" d’une bille noire parmi toutes)


.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.