"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[journal du rat]

02-05-2011 grisé

samedi 3 novembre 2012, par Christine Jeanney

jour _ chercher parmi les ombres celles qui me ressemblent qui me parlent me retiennent qui m’appellent me caressent la patte et me rouler dans la chaleur factice - et si pour elles c’était la même supplication ?

nuit _ la nuit les ombres ne meurent pas ni ne s’effacent, inversons les rôles, suis porté par un rai de lumière, il me dessine et décide de ma disparition, il est plus puissant que le rat qui est plus puissant que la peste qui est plus puissante que la ville qui fabrique sa lumière elle-même, et nous tournons en rond, me voilà revenu à mon point de départ, l’ombre gagne

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.