"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[journal du rat]

08-05-2011 il dit

samedi 3 novembre 2012, par Christine Jeanney

jour _ auprès de mon arbre, je vivais heureux (sauf qu’aucune connexion internet)

nuit _ yeux fermés, ai entendu la voix d’un dénommé Marcel qui énonçait clairement ce que ma tête de rongeur, si petite, a tant de mal à formuler : Toute réalité est peut-être aussi dissemblable de celle que nous croyons percevoir directement et que nous composons à l’aide d’idées qui ne se montrent pas mais sont agissantes, de même que les arbres, le soleil et le ciel ne seraient pas tels que nous les voyons, s’ils étaient connus par des êtres ayant des yeux autrement constitués que les nôtres, ou bien possédant pour cette besogne des organes autres que des yeux et qui donneraient des arbres, du ciel et du soleil des équivalents mais non visuels.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.