"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

MAINTENANT

[tentatives du moment]

[journalier]

journalier 14 01 19 - curry

lundi 14 janvier 2019, par Christine Jeanney



- dans Un homme qui dort, l’espace de quelques secondes et presque comme une image subliminale, on voit s’écrouler un cheval dans un abattoir
c’est très rapide
dans mon souvenir le cheval est blanc et les jambes des hommes qui l’entourent sont noires
je crois qu’il lui est porté un coup à la tête, au centre du front
ça me fait penser à la lettre d’une femme qui parle d’un jardin où circulent les fantômes de ses morts avec leurs fronts troués
- j’ai remonté pour le lire le fil live d’une catastrophe ancienne et j’ai regardé les photos postées dans leur immédiateté
l’effarement au présent quelques années plus tard ressemble à ce cheval qui tombe
une tour reste éclairée pendant que le reste de la ville est plongée dans le noir
cette tour n’est pas celle d’un hôpital ou d’un refuge, n’est donc pas synonyme d’espoir, car elle n’est pas celle qui abrite les plus fragiles, elle protège plutôt les excavatrices et ce qui alimente la destruction des rivières, des forêts
- dans La Ballade de Buster Scruggs, l’histoire de la Gorge Dorée montre au début et à la fin la beauté d’un monde qu’on laisse tranquille
le personnage de l’homme qui creuse et démolit n’est pas antipathique (Tom Waits), on se range vite de son côté en l’observant, mais c’est un soulagement lorsqu’il part
- "l’hôpital n’a plus de courant, et son générateur de secours ne fonctionne pas
les services hospitaliers sont en train de déplacer les patients
le numéro d’urgence reçoit 10.000 appels toutes les 30 minutes
la rive nord, l’est et la 14 e rue sont complètement inondés
"
- dans le vieux fil live, il y a la photo d’un manège qui flotte
c’est une métaphore sur l’eau, lumineuse
que cette image ne soit pas clairement parlante d’entrée — on met du temps à comprendre ce qu’on voit — ajoute au sentiment d’effondrement
est-ce que ce manège continue de tourner au-dessus des flots noirs, c’est possible
est-ce que l’orpailleur de la Gorge Dorée continue de réquisitionner les rivières et d’en trouer les berges, c’est certain
on devrait pouvoir "s’affecter de joie", rire de tout ça, rire corrosif, pouvoir se moquer de la bêtise suicidaire à grande échelle
ce serait même salutaire
ça commencerait par un rire forcé, puis ça se transformerait en vrai rire, par capillarité
rire, en latin rīdēre, "éclater" de rire, se "tordre", une façon d’échapper à ce qui fait pression, contrainte, une sorte de résistance, qualité par laquelle un corps résiste à l’action d’un autre corps
- sur un mur quelqu’un écrit "POULET PARTOUT, CURRY NULLE PART", tu vois ?



.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.