"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

TENTATIVES PONCTUELLES //

[la vie avec Planck]

il y a des ondes de toutes les tailles...

mardi 24 septembre 2013, par Christine Jeanney


il y a des ondes de toutes les tailles de toutes les amplitudes
la plus petite pas plus haute que le bord du cil
les autres de la taille des murs, murets, falaises selon l’effet que tu leur donnes
et celle quand tu te réveilles qui te vole ton nom et ton corps

Planck en a marre de les classer de les répertorier
c’est pas facile
il a pris un grand sac
un sac besace étrange
un sac comme une outre
une montgolfière renversée
il souffle de l’air chaud dedans
pour que les ondes n’aient pas faim
il déplace le sac ouvert comme un attrape papillon
et s’il en perd il s’en moque au passage
se moque de lui même de ses lunettes opaques de ses pieds gourds
et se moque de toi si tu crois que le suivre a du sens

heureusement tu ne le crois pas
mais tu aimes suivre Planck
et tu aimes qu’il se moque, même de toi
ça te rend joyeux ses grands bras qui moulinent les ondes
le monde est vaste et la barque petite


.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.