"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

AUTRES TENTATIVES //

[Oblique (textes /premier jet)]

Les garçons font semblant

dimanche 17 novembre 2013, par Christine Jeanney

tous les textes du projet /oblique


[précédent / Et c’est la nuit]

Les garçons font semblant de conduire une voiture mais elle n’a pas de roues et la route n’est pas une route mais un tas de gravats. Une petite fille est assise à l’arrière, dans la voiture sans portières, et fait semblant de partir en voyage. Un gamin sur le toit claque du fouet prétendument sur un cheval soi-disant invisible. Au cinéma le facteur distribue le courrier sur des fourches, dans des moissonneuses-batteuses ou des chapeaux puis regarde son balai tenir debout tout seul. La plus petite, qui n’a plus les poches remplies de fèves, est en classe, école de filles, cheveux plaqués et tablier amidonné et les doigts minces. Un jour on la cherche partout, on crie et on s’inquiète. Elle dort dans la niche du chien, un autre chien, le cordonnier est enterré, et ce chien-là se demande pourquoi tout le monde s’agite. Celle à la petite couverture blanche travaille dans un magasin, elle vend des vêtements, donne des conseils aux dames, déjà elle aime parler, elle aime marchander, et le samedi au bal elle danse. Les deux frères, je ne sais pas où ils sont. Mais Protégé a deux enfants, un garçon et une fille, plus beaux, on ne peut même pas l’imaginer, plus beaux que deux soleils, ils marchent pourtant dans la rue comme tout le monde et Protégé aussi, lui qui n’avait pourtant pas toutes les chances de son côté, la faim et l’espoir fusillé six fois, et avant lui combien, à chanter, à marcher, en traversant les Alpes. En ce moment petit dernier découvre et déclare à voix haute qu’il est bien étonné de savoir qu’il est le seul, tu te rends compte ? le seul à être lui à cet endroit précis, à cet instant. Est-ce que ce n’est pas une autre nuit vertigineuse ? mais belle, avec un très beau soleil noir


[suivant / oblique frappe et il happe les tourments]


.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.