"la vie ça éparpille des fois / ça chélidoine et copeaux / ça bleuit ça noisette" [Maryse Hache / porte mangée 32]

TEXTES

AUTRES TENTATIVES //

[directions]

avh

lundi 12 mai 2014, par Christine Jeanney

.

.

.

.

avh, à voix haute,
mise en demeure mise en bière mise en perspective mise en tropie Misengrain
mise à pied, mise, l’homme au costume mince était une femme

mise en situation mise à jour misère,
remise, amies amis amises, mise à l’index, montre se voit comme elle est mise, ne se regarde pas, mise à l’écart,
misaraigne mise en toile, mise à la ligne, retour
la machine à écrire claquait chaque touche frappée toquée démise désossée, l’homme marchait et ne s’arrêtait pas. À quoi bon ?
Misis, reine de sel, et les déesses anciennes se troublent, inquiètes, l’homme qui était une femme s’ébauche à mesure qu’il avance,
en avançant s’avance, se avance avant soi, donne dans l’avance l’énergie qui le pousse, une machinerie, se pousse, se propulse du haut - il n’est pas de chemin qui soit déjà trahi et la démission plombe - ce n’est pas assez beau dit la fée, rien ne convient qui est prévu, convenu, convénient, incontressible,
il descendra les trois étages comme on avale une lampée d’eau, se retourne au présent, me serre dans ses bras, me serra, c’était un homme, une femme, ce fut, n’est que partie remise,
mise à demain mise en demeure une autre pièce à prendre, piécette écu doublon, autre morceau-mystère,
un autre piège en attendant la nuit où nous nous échapperons, sur trois pattes hésiter dans la métamorphose, les ombres travestissent,
même les bruits,
l’homme qui était une femme sifflote, roule et se tait pour mieux se concentrer, pour mieux se compenser il pense,
il se pense il tricote, se tricote, point lacé, délacé, lassé, las, hélas, une machine toute ronde, il croit, elle croit retourner sur ses pas, revenir à son point de départ, inaltéré mais non,
arasé abrasé, une écorce
et toutes les veinules, veinures, nervures ombragent, c’était un jour de grand soleil, tu t’en souviens, l’ombre sur la fenêtre dansait et clapotait et se courbait, on aurait pu toucher la mer au fond fonde la mer les bêtes bleues multicolores, Matisse, toutes les bêtes de la mer sur la fenêtre, ombres joyeuses et dispersées et grises,
humaines,
l’homme qui était une femme s’étonne : "C’est enfin accessible", dit-il, il vient de le réaliser, mais ça l’était avant, pourtant, et pourtant rien n’était hors de portée, portée,

dans la mise remise remise en jeu mise à l’écart, démise, désobstrué, rien qui nous soit inaccessible dit-elle, dit-il,
et comme sur le ton d’une chanson enfantine et en suivant son rythme, un doigt un autre, l’index l’attrapé, le majeur l’a fait cuire, et le petit dernier il n’a rien eu du tout, il pleure, il pleure, et tout est à recommencer,
donc recommence, donne de la voix, ddlv
 

.

.

.

(site sous licence Creative Commons BY-NC-SA)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.